Wicca, tome 1

Rien ne prédestinait Morgan Rowlands à devenir une sorcière, mis à part son prénom homonyme des puissantes créatures marines des légendes. Pourtant sa vie change brusquement le jour où Cal Blaire arrive au lycée. Invité à une fête en plein air organisé par celui-ci, Morgan découvre que Cal pratique la Wicca. Irrésistiblement attirée par cette philosophie, elle décide de se joindre aux rencontres organisées par le jeune homme, se découvrant des pouvoirs jusqu’ici insoupçonnés.

J’ai beaucoup aimé Immortels du même auteur. Du coup j’avais envie de découvrir Wicca, son autre série écrite il y a une dizaine d’années.

Nous découvrons l’histoire à travers les yeux de Morgan, adolescente de seize ans. C’est une jeune fille qui se qualifie de banale, qui ne se sent pas particulièrement jolie. Loin d’attirer les regards, elle est timide et réservée, n’a pas beaucoup d’amis et ne peut être qualifiée de populaire. Elle se laisse pratiquement toujours marcher dessus par sa meilleure amie Bree, qui est son total opposé: belle, attirante et populaire. Bien entendu, le beau et mystérieux Cal est attiré par la demoiselle qui semble être particulièrement douée pour la wicca. Elle développe ses dons avec une facilité déconcertante, aisance qui trouve son explication au fur et à mesure que le lecteur avance dans la lecture.

Evidemment, je n’ai pu m’empêcher de faire le lien avec le film the Craft, la série télévisée Charmed ou la série livresque Circle of three d’ Isobel Bird que j’ai lu il y a une dizaine d’années. La magie plane en effet sur le récit, un pouvoir puissant qui peut être utilisé à bon ou mauvais escient. Avec Morgan, nous découvrons les croyances wiccanes, les cercles et la magye, monde étrange et envoûtant où l’adolescente s’immisce immédiatement.

Divisé en trois parties (Black Moon a regroupé ici les trois premiers tomes initialement parus chez Pocket sous le titre « Magie Blanche »), ce premier tome de Wicca est intéressant par son côté magique et surnaturel qui nous fait oublier la platitude et le manque d’ originalité des personnages. L’écriture de Cate Tiernan est toujours aussi agréable et l’on a aucune difficulté à entrer dans l’histoire et à s’y intéresser. Bref un premier tome qui pose un univers riche et intéressant dont j’ai hâte de découvrir la suite.

La fiche du livre où l’on peut découvrir un extrait des premiers chapitres : lecture-academy.com

Wicca, tome 1, Cate Tiernan, éditions édition Hachette (Black Moon), 2011

Enregistrer : le permalien.

À propos de Laure

Passionnée par la Faërie et les légendes. Adepte des littératures de l'imaginaire.

Les fées vous recommandent

5 réponses à Wicca, tome 1

  1. Toutes les chroniques que j’ai lu dessus disent comme toi, que les personnages sont plat. Du coup je sais pas trop quoi en penser, parce que le thème en lui-même me donne envie :)

  2. Ping : Balefire, tome 1 : le calice du vent | De l'autre côté du miroir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

  • Reine de coeur

    Sans commentaire
    ❤❤ Bof
    ❤❤❤ Sympa
    ❤❤❤❤ J’ai aimé
    ❤❤❤❤❤ J’ai adoré
    ❤❤❤❤❤❤ Coup de coeur

  • Tout le monde est fou

  • Dans le terrier du lapin

  • Otez votre chapeau