Version Beta, tome 1

Lorsque j’ai démarré ce roman, j’ai été gênée par sa superficialité. « Diantre, encore un roman ado cucul », me suis-je dit intérieurement (et la maxime sur la couverture « Elle est l’absolue perfection. Son seul défaut sera la passion » y aide beaucoup). En fait non, ma première impression était fausse. En grattant un peu, on se rend compte que l’auteur touche à un thème intéressant et difficile : le clonage et ses répercutions sur l’humanité.

Le roman se situe dans un futur lointain après la guerre de l’eau. Une partie de la planète est maintenant submergée et les plus riches ont trouvé refuge sur une île paradisiaque, Demesne. Entièrement modelée par des scientifiques pour atteindre la perfection tropicale, les habitants de ce paradis utilisent des clones sans âme pour assouvir leur moindre désir, êtres manufacturés sur commande selon les caprices de leurs acquéreurs.

Elysia est l’une de ces clones. Première prototype d’un clone adolescent, elle est destinée à disparaître lorsqu’elle atteindra l’âge adulte. Dépourvus d’âme, les clones n’ont pas de sentiment et sont programmés pour obéir. Pourtant, Elysia découvre qu’elle a le sens du goût, qu’elle aime certaines choses. Puis c’est la peur, la colère qui s’infiltrent dans son organisme. Elle rencontre d’autres « défaillants » et se rend compte qu’elle n’est pas seule et qu’il existe un groupe de rebelles qui souhaite rendre la liberté aux clones. A travers les yeux de cette adolescente, nous découvrons une société basée sur la perfection. Achetée par le couple le plus puissant de l’île afin de remplacer leur fille partie faire ses études, Elysia devient un faire-valoir, une poupée exhibée dans les soirées. On l’habille, on la coiffe, on lui ordonne de faire telle ou telle chose. On la considère comme un objet pouvant assouvir le moindre désir, la moindre pulsion.

Des clones et des humains, on se demande qui est réellement dépourvu d’âme. En poussant son monde à l’extrême, Rachel Cohn souligne les aspects les plus sombres de l’humanité. Version Beta est un roman prenant qu’on a du mal à lâcher, même si les évènements sont parfois prévisibles.

Version Beta, tome 1, Rachel Cohn, éditions Robert Laffont (R), 2012

Enregistrer : le permalien.

À propos de Laure

Passionnée par la Faërie et les légendes. Adepte des littératures de l'imaginaire.

Les fées vous recommandent

2 réponses à Version Beta, tome 1

  1. Je sors de cette lecture aussi et j’aime beaucoup ton avis : il est juste, clair et concis !
    j’espère que je ferais aussi bien ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

  • Reine de coeur

    Sans commentaire
    ❤❤ Bof
    ❤❤❤ Sympa
    ❤❤❤❤ J’ai aimé
    ❤❤❤❤❤ J’ai adoré
    ❤❤❤❤❤❤ Coup de coeur

  • Tout le monde est fou

  • Dans le terrier du lapin

  • Otez votre chapeau