Thomas le Rimeur

C’est par une lugubre nuit d’ automne que Thomas entre dans la vie de Gavin et Meg, deux pauvres paysans écossais. Le Rimeur, comme ils le surnomment étaient mort de froid et de faim et ils lui offrirent un toit. Depuis ce jour, le jeune joueur de harpe les considère comme ses bienfaiteurs, sa famille et il revient régulièrement passer du temps dans la petite ferme perdue près des Monts d’ Eildon.

C’est sous l’ Arbre d ‘Eildon dans ces mêmes montagnes que commence le mythe de Thomas le Rimeur. Il y croise la plus belle femme qu’il ait jamais vu, et contre un malheureux baiser échangé, il se retrouve prisonnier de la créature à la beauté irréelle, qui n’est autre que la Reine de Elfes. Une détention qui va durer sept ans, sept années durant lesquelles il va découvrir les plaisirs qu’offre le Royaume de Faërie avant de retourner dans son monde avec un don offert par la souveraine, celui de toujours dire la vérité.

Ellen Kushner s’est inspirée d’un conte écossais trouvant racine au XIII ème siècle pour écrire ce Thomas le Rimeur. Elle l’a embellie, prolongée par rapport à la légende originelle (que j’avais découvert il y a quelques années dans Fantômes d’ Ecosse et autres histoires). En effet, Ellen Kushner ne s’intéresse pas seulement au séjour de Thomas chez les fées, mais également à ce qui a précédé son emprisonnement, les personnes qu’il a rencontré et aimé et la difficulté à se réinsérer dans le monde des hommes une fois le royaume féerique quitté.

De ce fait, le roman est composé en quatre parties: le récit débute à travers le regard de Gavin, le fermier écossais qui accueille Thomas sous son toit, qui observe ce jeunet désinvolte et beau parleur dont sa femme s’est éprise et qui en vient peu à peu à le considérer comme le fils qu’il n’a jamais eu. Nous passons ensuite au regard émerveillé de Thomas chez la Reine des Elfes, un regard doux amer partagé entre les merveilles de ce monde et les souvenirs du monde des hommes où ceux qu’il aime l’attendent sans savoir ce qu’il est devenu. Puis c’est le retour à la réalité et nous découvrons l’histoire à travers le regard de Meg, la femme de Gavin. A travers elle nous réalisons les difficultés de Thomas à se réhabituer à la compagnie des hommes et les contraintes que lui apportent le cadeau de la Reine des Elfes. Puis le roman se termine sur le personnage d’ Elspeth, le femme qu’aime Thomas, qui nous révèle les moments marquants de la vie de Thomas depuis son retour, jusqu’à sa dernière révérence au pays des hommes.

Thomas le Rimeur est un roman magnifique, la quête poétique d’un homme retrouvant peu à peu goût à la vie, un plongeon dans un univers mystérieux où des créatures jouent avec la vie des mortels… un pure chef d’oeuvre !

Thomas le Rimeur, Ellen Kushner, éditions Gallimard Folio SF, 2002

Chronique remise à l’honneur pour

Enregistrer : le permalien.

À propos de Laure

Passionnée par la Faërie et les légendes. Adepte des littératures de l'imaginaire.

Les fées vous recommandent

8 réponses à Thomas le Rimeur

  1. J’ai moi aussi beaucoup aimé (je l’ai découvert grâce à mon challenge ABC 2009). Très poétique et magnifiquement conté. J’ai aussi beaucoup apprécié les 4 « parties » racontées par les personnages.
    Il ne faut, par contre, pas chercher la grande aventure ni des combats grandiloquents (à mon grand plaisir, mais peut-être moins à celui d’autres)

  2. Ping : Bilan, bilan, vous avez dit bilan ? | De l'autre côté du miroir

  3. Aurélie

    Ce mois Kiltissime me donne envie d’aller faire un tour en Ecosse!! :)

  4. Ca fait longtemps qu’il est sur ma liste d’envies et vu ce que tu en dis, je ne vais pas passer a cote!

  5. Ahah, j’ai failli remettre ce que j’avais dit en premier commentaire :) C »est marrant, c’est une lecture qui me reste toujours bien à l’esprit (contrairement à d’autres nombreux livres)

  6. Ping : C’est Kiltissime ! | De l'autre côté du miroir

  7. Ping : Le chant des fées | De l'autre côté du miroir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

  • Tout le monde est fou

  • Dans le terrier du lapin

  • Otez votre chapeau