Rose-Aimée, tome 1: La Belle qui porte malheur

Milieu du XIXème siècle. Californie. La ruée vers l’or bat son plein. Des quatre coins du globe, des aventuriers tentent l’aventure du Grand Ouest, espérant devenir riche rapidement. La richesse, Martial Belleroche, lui n’y croit plus. Las des aventures de la ruée vers l’or, il accepte de retourner en France pour retrouver un manuscrit confié plusieurs années plus tôt à Fifi, une chanteuse de cabaret.

Milieu du XIXème siècle. La Villette. Fifi-Bout-d’Ficelle chante et danse pour le plaisir des clients au cabaret des Trois anges blancs. On dit de la Belle qu’elle porte malheur, car de malencontreux accidents ont frappé ceux qui l’avaient approchée d’un peu trop près. Martial Belleroche en est convaincu, c’est cette jeune femme qui détiendrait le fameux manuscrit. Silencieusement, il va la suivre nuit après nuit, la surveiller afin d’en apprendre plus sur la jeune femme, veillant sur elle dans l’ombre.

De Béatrice Bottet, je n’avais lu jusqu’à maintenant que son encyclopédie du fantastique et ses Fées et autres Bonnes Dames. Mon excursion dans ses mots romanesques était donc quasi-inédite, bien que j’avais énormément entendu parler de sa série du grimoire au rubis. Et bien j’ai adoré ! Tout est parfait de l’ambiance historique où l’on croit y être aux protagonistes travaillés nous relatant la dure vie de l’époque.

Les deux héros sont vraiment attachants : Rose-Aimée est une jeune fille qui aime par dessus tout danser. Solitaire un peu revêche, elle repousse toutes les personnes qui l’approchent en invoquant la malédiction dont elle serait porteuse. Martial Belleroche, quant-à-lui, n’a pratiquement connu que le roulement des vagues. Des marins, il en a la réputation, abandonnant une ou deux filles à chaque port. Toutefois, sa rencontre avec Rose-Aimée, la Belle qui porte malheur va remettre en cause sa vie vagabonde.

On pourrait penser que l’étincelle va prendre facilement entre ces deux-là, mais il n’en est rien. Car rien n’est simple quand une malédiction plane et que la jeune fille n’a connu des hommes que brutalité et perfidie. Sous les regards des fantômes du couvent abandonné, les sentiments vont naître, oui, mais après mille épreuves, mille maladresses, mille danses et mille refrains.

Premier tome du diptyque nous narrant les aventures de la belle Rose-Aimée et du courageux Martial Belleroche, La Belle qui porte malheur embarque le lecteur du port de San Francisco aux quais de la Villette. Le Paris populaire du XIX ème siècle y est dépeint sans tabou; Béatrice Bottet nous narre la vie quotidienne de la populace, tout autant que celle de l’élite plus aisée. Nous trouvons d’ailleurs à la fin du livre une annexe très intéressante à propos des évènements ayant marqué les gens de l’époque. Ce roman mêlant histoire et amourette est vraiment prenant, palpitant et très riche. L’écriture de Béatrice est très agréable et nous emporte sans problème dans ce voyage mélancolique au coeur du XIX ème siècle.

Le site du livre : www.matagot.com/rose-aimee

Rose-Aimée, tome 1: La Belle qui porte malheur, Béatrice Bottet, éditions Nouvel Angle, 2010

Mot(s) clé(s) : , .
Enregistrer : le permalien.

À propos de Laure

Passionnée par la Faërie et les légendes. Adepte des littératures de l'imaginaire.

Les fées vous recommandent

3 réponses à Rose-Aimée, tome 1: La Belle qui porte malheur

  1. Ping : Rose-Aimée, tome 2: Le marin perdu dans la brume | De l'autre côté du miroir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

  • Reine de coeur

    Sans commentaire
    ❤❤ Bof
    ❤❤❤ Sympa
    ❤❤❤❤ J’ai aimé
    ❤❤❤❤❤ J’ai adoré
    ❤❤❤❤❤❤ Coup de coeur

  • Tout le monde est fou

  • Dans le terrier du lapin

  • Otez votre chapeau