Princess Bride

Dans une ferme ne payant pas de mine vit l’une des femmes les plus belles au monde, Bouton d’Or. La douceur de ses traits et sa chevelure dorée vont attirer les convoitises du jeune Souverain du coin, le Prince Humperdinck, car, en effet,  il y a  de quoi craner à s’unir à une si belle demoiselle. Mais c’est sans compter 1- que la dite demoiselle est amoureuse d’un autre, 2- que le dit-Prince est un poil diabolique et que 3-se marier avec un dit-Prince un poil diabolique ça peut attirer de sérieux ennuis ! Et c’est également sans penser que devenir la fiancée d’un Prince, ça fait de vous un otage de valeur et que votre mort peut également avoir une certaine valeur dans les affaires de l’état … bref, mieux vaut ne pas être l’une (que dis-je LA) des plus belles femmes du monde, ça vous évitera quelques problèmes !

William Goldman s’est amusé à abréger le conte Princess Bride de S. Morgenstern ( si comme moi vous êtes curieux, allez chercher qui est ce fameux monsieur). Goldman est très présent dans la narration, jouant et partageant avec ses lecteurs ses souvenirs, ses impressions de lectures et nous spoilant même quelques éléments.

Néanmoins cette histoire est un petit bijou d’humour. Aucun personnage stéréotypé ne nous est épargné : de la belle blonde complètement nunuche, à l’amoureux discret qui se révèle être un véritable héros, en passant par les méchants qui ne sont en fait pas un poil méchant et au gentil Prince qui est au fait le véritable méchant. Toutefois, l’auteur réussit à les rendre très attachants, chacun à leur manière. On vibre réellement avec tous les personnages en cours de lecture ( Acro et Eirilys qui ont fait avec moi cette lecture peuvent en témoigner au vu de mes coups de gueule et mes réactions en cours de lecture ;) )

De même la GRANDE histoire d’amour entre Bouton d’Or et Westley est très romantique (limite cucul la praline dégoulinante de rose bonbon) et est poussée jusqu’à parodier les grandes histoires d’amour entre les princes et les princesses dans les contes de fée. L’aspect intemporel de l’histoire est rendu par les nombreuses indications de l’auteur ( nous apprenons ainsi par exemple que l’histoire se passe en un temps où les miroirs ont déjà été inventés, à l’ époque des acres et que ça se passe après l’invention des disputes). Voulu je pense comme un trait d’humour dans la narration, ces nombreuses parenthèses nuisent un peu à la fluidité de la lecture, aussi peut-on faire comme Goldman nous le conseille lui-même, les sauter.

Les lieux où le lecteur est baladé au cours du récit sont impressions : imaginez un peu le Zoo de la Mort, endroit étrange et glauque où sont conservés pour le bon plaisir du Prince, qui se trouve être un grand amateur de chasse, toutes les créatures les plus dangereuses au monde ! Cinq niveaux d’une incroyable dangerosité où l’on peut croiser des anacondas, des crocodiles de plus de vingt pieds, des araignées sauteuses, ou pire les incroyables tarentule hurlante (seule araignée capable d’émettre un son), l’aigle  sanglant (seul rapace qui se nourrisse de chair humaine), ou pire la pieuvre géante ! Nous nous amusons également à escalader les horribles falaises de la mort ou à échapper aux RDTI (voui je vous laisse chercher ce que c’est :p) du Marais de Feu. Bref, nous sommes pas mal baladés aux côtés des héros, et moi j’aiiiiiime me balader et voir pleins de (jolies ?) choses, surtout lorsque ces promenades sont accompagnées de dialogues croustillants d’une grande drôlerie.

Vous l’aurez compris, Princess Bride est une petite sucrerie à savourer pleinement, même si vous n’aimez pas les histoires d’amour cucul, même si vous n’aimez pas les histoires de cape et d’épée, même si n’aimez pas les méchants pas crédibles pour un sous ou les faux gentils qui sont en fait de gros méchants bien vicieux :p

Princess Bride, William Goldman, éditions Milady, 2009

Cette lecture a été réalisée dans le cadre d’une lecture commune avec copines Acro et Eirilys, allons voir ce qu’elles en ont pensé …

Enregistrer : le permalien.

À propos de Laure

Passionnée par la Faërie et les légendes. Adepte des littératures de l'imaginaire.

Les fées vous recommandent

10 réponses à Princess Bride

  1. Ah ça ! C’est sûr, tu étais à fond dans ta lecture :D Comme tu dis, « tes nombreux coups de coeur et de gue*le »
    Pour moi, c’est plus qu’un « trait » d’humour, plutôt un arbre même :D
    Et j’en étais sûre que tu as allais parler des RDTI sans donner la significations, ahah :D

  2. C’était vraiment une bonne lecture commune !
    Je me marrais en lisant vos messages car je savais déjà ce qui allait se passer.
    (Niark, surtout Laure à un certain moment :p)

  3. Une parodie de conte réussie et drôle? Je suis très tenté! Hop, dans la wishlist :-) Je vois également dans bibliomania que tu lis Seven Sorcerers; hâte de lire ton avis! A bientôt

  4. ah quel billet! je l’avais déjà sur ma liste mais là je dois surligner!! vite il faut que je me le procure! j’avais vu le film et évidemment j’avais adoré!

  5. J’adore ce livre ^^ il est dans ma PAL anglaise d’ailleurs ! Et le film est très bien également.

  6. Il est dans ma PAL, mais je n’avais pas prévu de le lire tout de suite. Ton avis me donne envie de le faire remonter un peu.

  7. Ping : GOLDMAN William – Princess Bride : Le grand classique du conte de grand amour et de grande aventure « Livrement

  8. Ping : Princess Bride de William Goldman « The Library at Hurtfew

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

  • Reine de coeur

    Sans commentaire
    ❤❤ Bof
    ❤❤❤ Sympa
    ❤❤❤❤ J’ai aimé
    ❤❤❤❤❤ J’ai adoré
    ❤❤❤❤❤❤ Coup de coeur

  • Tout le monde est fou

  • Dans le terrier du lapin

  • Otez votre chapeau