Narcogenèse

La famille Gaucher est la source de bien des rumeurs: on les dit maudits, sorciers, dévoreurs d’enfants. Famille secrète et renfermée sur elle-même, sa fortune attire bien des convoitises. Louise Gaucher est infirmière dans un service de réanimation. Elle a un étrange pouvoir, celui de voyager dans les rêves des patients coincés entre la vie et la mort. Lors d’un voyage dans le monde chimérique d’un petit garçon, elle croise une étrange créature se surnommant le marchand de sable. Dés lors, des enfants disparaissent, tandis que d’autres tombent inexplicablement dans le coma et les indices conduisent tous vers la maison des Chais, propriété de la puissante famille Gaucher.

Après le Clairvoyage et la Brume des Jours, Anne Fakhouri délaisse pour un temps la littérature jeunesse, mais poursuit son chemin dans le monde de l’enfance et des peurs cachées. Sur fond de secrets de famille, elle aborde des thèmes difficiles tels que l’abandon, le déni de grossesse et l’infanticide.

Ces drames donnent vie à une sombre créature: le marchand de sable. Loin du personnage amical des contes et de Bonne nuit les petits qui laisse tomber du sable sur les yeux des enfants pour les endormir, le personnage de Narcogenèse est une sorte de Freddy Krueger qui s’attaque aux dormeurs dés que ceux-ci ont passé le seuil du monde des rêves. Il aime avant tout terroriser, faire monter la peur et la souffrance avant de détruire l’âme de sa proie.

Sous couvert d’une enquête policière lancée par l’oncle d’un des enfants disparus, le lecteur est baladé de protagonistes en protagonistes, partagé entre les non-dits et les souvenirs. Plusieurs personnages se partagent en effet la narration, et chacun d’eux va apporter une pièce au puzzle complexe de ce tueur en série onirique. Oscillant entre thriller et fantastique, Narcogenèse retrace une grande fresque familiale noire et complexe où chaque personnage apporte sa voix, sa vision: de l’innocence de l’enfant, à l’incrédulité de l’adulte en passant par le savoir de la grand-mère, le lecteur passe d’un point de vu à l’autre et ne comprend la menace qu’une fois avoir écouté tous les témoignages. Pas vraiment de héros dans cette histoire, différentes générations d’hommes et femmes s’y succèdent, impliquées de façon plus ou moins importante.

Toutefois, Anne Fakhouri maîtrise parfaitement le fil de son histoire et je ne me suis sentie à aucun moment perdue: on se laisse porter par l’intrigue, enfermé dans l’angoisse qu’éprouve les différents interprètes. C’est un conte noir, très noir, où le danger peut surgir dés que vous fermez les yeux … Don’t blink !

Narcogenèse, Anne Fakhouri, éditions L’Atalante, 2011

Enregistrer : le permalien.

À propos de Laure

Passionnée par la Faërie et les légendes. Adepte des littératures de l'imaginaire.

Les fées vous recommandent

12 réponses à Narcogenèse

  1. Cette lecture me tentait, mais j’attendais d’en savoir un peu plus. Ah la la! honte à toi, tu viens de remplir un peu plus ma wish list ^^

  2. Ah bon, y’a des Weeping Angels dans son histoire, c’est très intéressant dis donc :D
    *sors très loin*

    Bon faut déjà que je lise le Clairvoyage, et on verra si je continue à lire ses oeuvres ^^

  3. Laure

    @Vert: C’est bien , tu as trouvé mon allusion très subtile à DW :P

  4. J’avais bien aimé les premiers, voilà qui me donne envie.
    Cette fois c’est une histoire en un seul tome?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

  • Reine de coeur

    Sans commentaire
    ❤❤ Bof
    ❤❤❤ Sympa
    ❤❤❤❤ J’ai aimé
    ❤❤❤❤❤ J’ai adoré
    ❤❤❤❤❤❤ Coup de coeur

  • Tout le monde est fou

  • Dans le terrier du lapin

  • Otez votre chapeau