Sarah Dearly, tome 1 : Mordue

Sarah Dearly notre jeune et belle héroïne se réveille une nuit les pieds dans la tombe. Son cher rencard est en train de la couvrir de terre et semble drôlement content de lui. Pas étonnant, la trouvant super jolie et à son goût il lui a planté ses dents dans le cou, histoire de lui faire accepter de partager l’éternité à ses côtés. Mais la donzelle n’est pas du tout, mais alors pas du tout d’accord ! C’est décidé ce mec est un timbré, un psychopathe mordeur de cou, car tout le monde le sait, les vampires ça n’existe pas ! C’est sans compter que d’autres cinglés se lancent à sa poursuite dans la nuit, armés de pieux et de croix, qu’elle finit dans l’eau froide de la rivière avec un beau brun ténébreux et que ses fringues sont foutues après tout ce bordel… décidément la vie Sarah est devenue un poil mouvementée !

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec ce roman, le résumé à l’arrière du livre donnant l’impression que l’héroïne est une parfaite idiote sans grande jugeote. Mais étant curieuse et aimant me lancer dans des trucs où je ne sais pas où je met les pieds, je me suis lancée, et j’ai bien fait, car ce premier tome des aventures de Sarah Dearly a été une agréable surprise.

Nous découvrons le monde des créatures de la nuit à travers les yeux de la jeune femme, qui elle n’y croit pas du tout. S’ y succèdent donc situations farfelues, répliques tranchantes, car Sarah n’a pas du tout la langue dans sa poche et humour omniprésent. Sarah Dearly est une sorte de Bridget Jones vampirique, une fille qui n’a pas beaucoup de chance avec les mecs qu’ils soient humains ou à grandes dents. Malgré un aspect très superficiel, elle est passionnée de fringues, maquillage, etc, Sarah se révèle être une jeune femme très courageuse, refusant de devenir un monstre assoiffé de sang. Vision des vampires qui se révèle d’ailleurs tout à fait erronée, puisque le vampire moderne travaille, se mêle au commun des mortels et n’a pas touché à un cou depuis des lustres, préférant se nourrir de sang en bouteille. Les vampires sont ainsi dépeints comme les gentils de l’histoire, victimes innocentes des méchants chasseurs qui souhaitent débarrasser le monde de ceux qu’ils qualifient de nuisibles.

Sarah Dearly est un roman frais, agréable à lire. Il n’est pas fondamentalement novateur, mais regorge de petites trouvailles et allusions de-ci de-là qui le rende très sympathique. Je me suis très facilement laissée prendre par la vie mouvementée de Sarah Dearly, une vamp…ire qui ne laisse malheureusement pour elle pas les hommes indifférents.

Sarah Dearly, tome 1 : Mordue, Michelle Rowen, éditions Milady, à paraître le 20 Aout 2010

Mot(s) clé(s) : , , .
Enregistrer : le permalien.

À propos de Laure

Passionnée par la Faërie et les légendes. Adepte des littératures de l'imaginaire.

Les fées vous recommandent

10 réponses à Sarah Dearly, tome 1 : Mordue

  1. Vu le résumé, je ne voulais pas du tout le lire mais vu ton avis, je vais réfléchir et attendre d’autres avis.

  2. scor13

    comme je viens de terminer mon avis, je venais lire le tien afin de comparer nos ressentis. Ils sont très semblables. J’ai trouvé également que Sarah était très « Bridget Jones ». J’ai eu beaucoup de plaisir avec cette lecture.

  3. Le résumé ma aussi fait penser que l’héroïne serait assez stupide et c’est pour ça que je n’avais pas proposé ma candidature pour ce livre. Mais avec ton avis positif je le lirais peut être du coup.

  4. Ping : Sarah Dearly, tome 2: Accro | De l'autre côté du miroir

  5. Ping : Kayla Steele, tome 1 : La fiancée de Dante | De l'autre côté du miroir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

  • Tout le monde est fou

  • Dans le terrier du lapin

  • Otez votre chapeau