La maison de la nuit, tome 1 : Marquée

Imaginez un peu qu’un inconnu s’approche de vous, vous pointe du doigt et vous sorte: « Ta mort sera ta renaissance, ton destin t’attend à la maison de la nuit ». Perso, je serai un peu interloquée, de quoi qu’il cause l’autre, pis d’abord c’est quoi cette maison de la nuit ???? Heureusement, Zoey, l’héroïne du roman semble un poil plus au courant que moi.
Bon, elle panique un peu au début à l’idée d’ être marquée ( parce qu’ en plus, on reçoit en bonus, en plus de l’annonce de sa prochaine mort, un magnifique croissant de lune retourné sur le front, comme ça en plus de subir un horrible traumatisme, on devient en plus le monstre de service que tout le monde regarde de travers), mais se dirige très vite vers la fameuse école de la nuit, sorte d’Hogward, mais pour les vampires ( et qui semble être très bien être indiquée sur les cartes, car tout le monde la trouve super facilement).
Ca y est, le mot en V a été prononcé, car c’est bien de ça qu’il est question. Marquée, c’est le récit de la transformation de Zoey en créature de la nuit, mutation qui la fait passer par diverses et variés sentiments, du stade terrifiée, en passant par la case paumée pour finalement aboutir à c’est trop cool en plus j’ai des supers pouvoirs et j’ai été choisie par Nyx la déesse des vampires ( bref c’est la chouchoute qui va sauver le monde).
A côté de ça, elle doit faire face à la peste de service la plus stéréotypée qui soit, qui est qui plus est pour ce premier tome la *grande vilaine méchante*. Heureusement, elle se fait vite une bande d’amis qui l’aide à s’adapter à sa nouvelle condition, à sa nouvelle vie à la Maison de la Nuit et à ne pas se laisser faire face à la *grande vilaine méchante*, car oui, c’est Zoey qui a le dernier mot ( fin du suspens insoutenable).
Sinon, la couverture est splendide, j’adoooore les dessins en filigrane qui ressortent, mais la couverture ne faisant pas tout, j’hésite très fort à découvrir la suite, à part peut-être pour vérifier si mes grosses théories se révèlent justes. Conclusion, si vous aimez les romans vampiriques, passez votre chemin, par contre si vous aimez les histoires teintées de fantastique, d’amoooooooour et que l’idée d’une école de vampire ne vous fait pas peur, il se pourrait que ça vous plaise ;)

La maison de la nuit, tome 1 : Marquée, P.C.Cast, Kristin Cast, éditions Pocket Jeunesse, 2010

Mot(s) clé(s) : , .
Enregistrer : le permalien.

À propos de Laure

Passionnée par la Faërie et les légendes. Adepte des littératures de l'imaginaire.

Les fées vous recommandent

8 réponses à La maison de la nuit, tome 1 : Marquée

  1. J’ai bien aimé aussi et voudrait découvrir le tome 2, je pense que ça peut devenir plus intéressant par la suite

  2. Ping : Hex Hall, tome 1 | De l'autre côté du miroir

  3. Je dois dire que j’aime beaucoup cette série, même si je trouve le tome 1 un peu plus superficiel que les autres, mais bon, tout cela est rattrapé par l’histoire !
    J’ai eu un peu de mal à croire à l’existence des personnages, ils sont un peu trop idéalisés, c’est dommage… Je ne vois pas comment des gens comme eux (outre le fait que ce soit pour la plupart des vampires) puissent exister ! Je dois dire que ça me chagrine un peu, comme si ils étaient en papier mâché…

    Cela dit, j’ai quand même apprécié ce premier tome qui est une lecture très agréable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

  • Reine de coeur

    Sans commentaire
    ❤❤ Bof
    ❤❤❤ Sympa
    ❤❤❤❤ J’ai aimé
    ❤❤❤❤❤ J’ai adoré
    ❤❤❤❤❤❤ Coup de coeur

  • Tout le monde est fou

  • Dans le terrier du lapin

  • Otez votre chapeau