Les dames de Grâce Adieu

« Surtout ne jamais oublier ceci : la magie relève autant du coeur que de la tête, et tout ce qui est fait doit l’être sous l’effet de l’amour, de la joie ou d’une vertueuse colère. »

Il y a des livres dont on ne sort pas indemne, où l’univers continue à vous hanter, même des années après avoir lu le mot final. Jonathan Strange & Mr Norrell est de ceux-là. A la fois inquiète et impatiente -inquiète par peur d’être déçue, dépitée de ne pas retrouver l’univers unique et enchanteur de Susanna Clarke – je me suis plongée dans le recueil de nouvelles les Dames de Grâce Adieu.

Une fois de plus, le lecteur est plongé dans la campagne anglaise. Nature verdoyante, petits villages nichés au coeur des collines. Et puis la magie, stagnante, omniprésente au dessus des pages. Au temps des plus grands magiciens, au siècle où Jonathan Strange & Mr Norrell veillaient sur le Royaume d’Angleterre, le sexe fort était le seul être capable de comprendre et d’appréhender la magie. Vraiment ? Ce n’est pourtant pas ce que pensent les dames de Grâce Adieu. Lorsque la nuit tombe, les trois dames se rassemblent et lancent sortilèges et envoûtements. Il en est de même pour la Comtesse de Shrewsbury, qui selon les rumeurs rapportées à la Reine d’Ecosse aurait tué ses maris à l’aide de broderies.

On raconte que Lady Sowreston est capable de tisser cinq écheveaux de lin en un jour … ou du moins, c’est ce que son mari pense. On dit que Mrs Mabb est la plus belle créature que le monde n’ait jamais porté et qu’elle a élu domicile au fond du jardin de Billy-le-Petit. Il paraît que le Duc de Wellington a égaré son cheval et que celui-ci a passé le mur du village de Wall, obligeant son maître à aller le chercher de l’autre côté. J’ai entendu dire que Mr Simonelli ne serait pas d’origine italienne, mais féerique et qu’un pont se serait construit en une nuit à Thoresby. Et vous connaissez la dernière ? Un Charbonnier aurait ridiculisé le Roi Corbeau !

Mêlant folklore féerique, conte de fée, puritanisme et superstition, Susanna Clarke plonge le lecteur dans une Angleterre Victorienne parallèle baignée par la magie. Ceux qui ont lu Jonathan Strange & Mr Norrell retrouveront avec plaisir l’écriture poétique et l’univers du roman de Susanna Clarke, même si l’on reste un peu sur notre faim à cause de la brièveté du recueil. Ceux qui ne l’ont pas lu découvriront aussi avec plaisir un univers peuplé par les Sidhes, des héroïnes tirées d’un Jane Austen ou d’un Brontë (avant de vouloir se jeter sur Jonathan Strange & Mr Norrell). Humour très présent, références littéraires allant de Songe d’une Nuit d’été à Stardust, le tout agrémenté par les magnifiques illustrations de Charles Vess : on ne voit vraiment pas le temps passer du côté de Grâce Adieu. Toutefois prenez garde, chez Susanna Clarke les fées ne réalisent jamais un voeu sans contrepartie et les Belles Dames sont loin d’être aussi innocentes qu’elles paraissent …

Les dames de Grâce Adieu, Susanna Clarke, éditions Robert Laffont, 2012

Enregistrer : le permalien.

À propos de Laure

Passionnée par la Faërie et les légendes. Adepte des littératures de l'imaginaire.

Les fées vous recommandent

2 réponses à Les dames de Grâce Adieu

  1. « Il y a des livres dont on ne sort pas indemne, où l’univers continue à vous hanter, même des années après avoir lu le mot final. Jonathan Strange & Mr Norrell est de ceux-là. A la fois inquiète et impatiente -inquiète par peur d’être déçue, dépitée de ne pas retrouver l’univers unique et enchanteur de Susanna Clarke  » Cela décrit TOUT A FAIT ce que je ressens !
    Haaaan, comment tu me donnes envie :)

  2. Je suis un peu embêtée, moi je suis sortie déçue de Jonathan Strange (bel objet mais j’ai tellement attendu 600 pages qu’il se passe quelque chose…), mais tu vends vachement bien ce recueil (surtout s’il est illustré par Charles Vess ^^)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

  • Reine de coeur

    Sans commentaire
    ❤❤ Bof
    ❤❤❤ Sympa
    ❤❤❤❤ J’ai aimé
    ❤❤❤❤❤ J’ai adoré
    ❤❤❤❤❤❤ Coup de coeur

  • Tout le monde est fou

  • Dans le terrier du lapin

  • Otez votre chapeau