Le puits des mémoires, tome 2 : le fils de la lune

Nils, Karib et Olen sont toujours vivement recherchés par les autorités. Embarqués à bord d’un navire, ils débarquent à Woltan sur les traces de leur identité et de leur passé. Dans ce pays étrange et fascinant, les trois compagnons remontent fausse et vraie pistes ponctuées de dangers et de révélations.

J’avais été enthousiasmée par le premier tome de la trilogie, je le suis tout autant avec ce deuxième opus. Difficile de lâcher les aventures du trio infernal à l’humour décapant. Sans trop vous en dire, sachez qu’à la dernière phrase du livre, vous connaîtrez enfin l’identité de Nils et que cette révélation vous fera maudire Gabriel Katz durant de longues minutes, car oui, si vous êtes comme moi, vous ne l’aurez pas vu venir. Cette malédiction se poursuivra lorsque vous apprendrez qu’il faudra encore patienter deux longs mois pour connaître la fin de l’aventure. Et oui, le tome 3 paraîtra le 21 mars 2013.

En attendant, balade, baston et amitié sont le triangle gagnant du fils de la lune. Sur les traces de Nils, Karib et Olen nous découvrons Woltan, pays où le feuilleté semble être le plat national. Nos trois héros traversent la capitale, avant de rejoindre les grandes arènes. Ils marchent beaucoup, croisent quelques villages typiques avant d’aller s’enfermer dans la grande bibliothèque. Entre temps, ils s’engagent chez les Narvals, dégomment quelques barbares, suivent une fausse piste avant de découvrir par le plus grand des hasards, leur véritable identité. Si vous êtes sadique, vous devriez particulièrement aimer cette partie du roman. Car oui, Karib et Olen souffrent. Projetés dans une vie dont ils n’ont aucun souvenir, ils peinent à entrer dans le moule et à ne pas être mis à jour. Ils grincent des dents en découvrant leurs anciennes habitudes, pestent contre ces nouveaux rôles dont ils ne veulent pas.

Gabriel Katz est un gros sadique. Si, si. Il distille les informations au compte goutte, lâchant même la principale info dans le dernier mot de la dernière phrase de ce deuxième opus. Evidemment, le lecteur ne marche pas, il court. Le puits des mémoires est une aventure où se mêle humour et noirceur. On passe allègrement du jeu de mot rigolo au crime le plus atroce. Et ça marche, principalement grâce au trio de choc et à l’écriture remarquable de Katz. Ce livre, on ne le lâche pas.

Le puits des mémoires, tome 2 : le fils de la lune, Gabriel Katz, éditions Scrineo, 2012

Mot(s) clé(s) : , .
Enregistrer : le permalien.

À propos de Laure

Bibliothécaire passionnée par les beaux livres et les belles images. Adepte des littératures de l'imaginaire et de la littérature jeunesse. Signe particulier ? Possède un chat garou et est secrètement amoureuse du Docteur et de Neil Gaiman.

Les fées vous recommandent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

  • Je suis plongée dans

  • Reine de coeur

    Sans commentaire
    ❤❤ Bof
    ❤❤❤ Sympa
    ❤❤❤❤ J’ai aimé
    ❤❤❤❤❤ J’ai adoré
    ❤❤❤❤❤❤ Coup de coeur

  • Tout le monde est fou

  • Dans le terrier du lapin

  • Otez votre chapeau