Le cas Jack Spark, saison 3 : Hiver Nucléaire

C’est sur une terre détruite, un monde anéanti et désertique que s’ouvre ce troisième chapitre. Les xénotrons, terribles envahisseurs qui sillonnent l’espace à la recherche de Flux, ont déferlés sur la planète, détruisant tout sur leur passage et provoquant un hiver permanent. La poignée de survivants doit faire face aux nécrosés, véritables zombies moissonnant les vies pour les aliens. La résistance se met en marche, difficilement, lentement : d’un côté, les exorcises, véritables fanatiques religieux qui voient dans les fés un danger aussi grand que celui que représente ces envahisseurs. De l’autre, le dernier Peuple libre qui s’allie aux dernières créatures magiques survivantes. Et puis, il y a Jack Spark, Sinead, Josh, et les autres. Dispersés en Irlande suite à l’impact, ils vont tenter d’unir les derniers survivants et de rejoindre la dernière ville encore debout : Paris.

Beaucoup plus sombre que les deux précédents tomes, Hiver nucléaire nous ouvre les portes d’un monde apocalyptique où toute once d’espoir semble avoir disparu. Les conditions de vie sont devenues très difficiles, extrêmes: en s’écrasant sur Terre, les xénotrons ont soulevé un nuage de poussière et de cendre qui recouvre à présent le ciel. Le soleil ne perce plus, la nuit est devenue constante et éternelle. Les températures baissent dangereusement, la vie disparaît peu à peu et la nourriture se fait rare. Les villes sont assiégées et prises les unes après les autres par les nécrosés, humains morts revenus à la vie pour servir les envahisseurs: la peur est donc constante, persistante.

Difficile de lâcher les aventures de Jack et compagnie : oui, le livre est gros, oui il fait 656 pages, mais voilà  l’univers imaginé par Victor Dixen est véritablement prenant. Les évènements se succèdent à une vitesse folle et nous assistons, nous pauvres lecteurs complètement désarmés à l’éradication de la race humaine. On ignore tout des créatures qui se sont emparées de la Terre, renforçant la sensation de mystère et de danger qui plane sur le récit. Elles ne se montrent pas, utilisant les dépouilles mortelles pour assouvir leurs basses besognes. Elles semblent être imbattables, incroyablement puissantes et inhumaines: les habitants ne sont que des réservoirs de flux, des êtres intelligents qu’il faut engloutir. Angoissante et claustrophobique, cette nuit éternelle installe un sentiment de malaise, l’impression que le cauchemar est sans fin, impossible à stopper. Mais heureusement, nos courageux héros sont là pour sortir l’humanité de ce mauvais pas !

Le site du livre : jackspark.fr

Le cas Jack Spark, saison 3 : Hiver Nucléaire, Victor Dixen, éditions Jean-Claude Gawsewitch, 2011

 

Mot(s) clé(s) : , , .
Enregistrer : le permalien.

À propos de Laure

Bibliothécaire passionnée par les beaux livres et les belles images. Adepte des littératures de l'imaginaire et de la littérature jeunesse. Signe particulier ? Possède un chat garou et est secrètement amoureuse du Docteur et de Neil Gaiman.

Les fées vous recommandent

4 réponses à Le cas Jack Spark, saison 3 : Hiver Nucléaire

  1. Très bon troisième tome, je trouve que cela s’améliore à chaque fois ! Le premier j’avais eu du mal et puis le second j’avais adoré !
    Mais comme tu dis, angoissant, stressant même. Génial en somme :)

  2. C’est effectivement un tome très sombre et angoissant ! J’ai beaucoup aimé et surtout il se lit vraiment vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

  • Je suis plongée dans

  • Reine de coeur

    Sans commentaire
    ❤❤ Bof
    ❤❤❤ Sympa
    ❤❤❤❤ J’ai aimé
    ❤❤❤❤❤ J’ai adoré
    ❤❤❤❤❤❤ Coup de coeur

  • Tout le monde est fou

  • Dans le terrier du lapin

  • Otez votre chapeau