Le cas Jack Spark, saison 1 : été mutant

A presque seize ans, Jack Spark est un adolescent comme les autres. Enfin, si on met de côté ses insomnies, son allergie au sel et son intolérance au soleil. Jack passe donc ses nuits à regarder les navets,à surfer sur le net et à se gaver des délicieuses pâtisseries que lui envoie son grand-père, tout cela en compagnie de son acolyte, un hamster gourmand et vadrouilleur nommé Quaker. Evidemment, ces nuits sans sommeil se ressentent sur ses études et Jack passe de justesse au lycée. Pour ses parents, c’est la goutte qui fait déborder le vase: ils envoient donc le garçon passer ses grandes vacances dans le renommé camp de vacances de Redrock, un centre aux allures de prison dirigé d’une main de fer par le docteur Krampus, praticien se vantant de pouvoir rendre l’ado le plus endurci doux comme un agneau.

Bienvenue à Redrock ! Si vous avez de joyeux souvenirs de colos, et bien oubliez-les, car Redrock a plus de points communs avec une prison qu’avec la chanson de Pierre Perret. On y envoie les délinquants les plus redoutables, des adolescents souffrant de troubles du comportement, de troubles bipolaires, car il est maintenant de renommé public que tous ceux qui sont entrés au camp de Redrock et ayant suivi la méthode Krampus en sont sortis guéris, parfaitement obéissants, en un mot parfait aux yeux des adultes. Toutefois, personne ne s’imagine ce qui se trame vraiment, la façon horrible dont sont traités les jeunes, parqués comme du bétail par les acolytes du fameux docteur.

C’est dans ce contexte que Jack Spark, héros malgré lui va découvrir l’amour, et un pouvoir insoupçonné, don qui va le faire douter de sa nature humaine et de ses origines. Victor Dixen s’attaque en effet avec ce premier tome des aventures de Jack Spark (la série est prévue pour être une quadrilogie) à des créatures mythiques, issues des contes et des légendes. Il leur offre un visage sombre, dangereux et effrayant, prédateurs puissants se nourrissant de l’énergie humaine. A côté de l’aspect fantastique, l’auteur s’attaque également au mal-être des adolescents, à des thèmes difficiles comme la difficulté de s’accepter et d’accepter la différence des autres, à l’intolérance, la jalousie et ses conséquences parfois néfastes.

L’histoire est réellement bien menée: les informations sont distillées au compte-goutte et ce n’est que vers la moitié du livre qu’on apprend la véritable nature de Jack et du terrifiant docteur Krampus, nature originale sortant de la vision que l’on a habituellement de ces créatures féeriques, et qui au final se rapproche beaucoup de leur véritable aspect mythologique, loin de l’image douceâtre et rose-bonbon que l’on peut rencontrer dans les livres pour enfants.

Le site du livre : jackspark.fr

Le cas Jack Spark, saison 1 : été mutant, Victor Dixen, éditions Jean-Claude Gawsewitch, 2009

Note: Été mutant vient de paraître en poche chez Gallimard Jeunesse (Pôle fiction).

Mot(s) clé(s) : , , .
Enregistrer : le permalien.

À propos de Laure

Bibliothécaire passionnée par les beaux livres et les belles images. Adepte des littératures de l'imaginaire et de la littérature jeunesse. Signe particulier ? Possède un chat garou et est secrètement amoureuse du Docteur et de Neil Gaiman.

Les fées vous recommandent

5 réponses à Le cas Jack Spark, saison 1 : été mutant

  1. Ping : Le cas Jack Spark, saison 2 : Automne traqué | De l'autre côté du miroir

  2. Ping : Concours Jack Spark | De l'autre côté du miroir

  3. Présenté ainsi, cela donnerait envie. Mais je l’ai achevé il y a quelques jours et je ne suis pas entrée dedans, pourtant il se lit facilement mais j’ai eu la sensation de rester complètement étrangère au récit. Dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

  • Je suis plongée dans

  • Reine de coeur

    Sans commentaire
    ❤❤ Bof
    ❤❤❤ Sympa
    ❤❤❤❤ J’ai aimé
    ❤❤❤❤❤ J’ai adoré
    ❤❤❤❤❤❤ Coup de coeur

  • Tout le monde est fou

  • Dans le terrier du lapin

  • Otez votre chapeau