Fille d’Hécate, tome 1 : la voie de la sorcière

Maëlys, étudiante en psychologie participe à une expérience censée prouver que la télépathie existe. La jeune femme en sort chamboulé : l’exercice dévoile en effet qu’elle détient un puissant don. Effrayée, mais intriguée par cette découverte, elle décide d’explorer ses nouveaux pouvoirs de sorcière. Seule ombre au tableau, elle est harcelée chaque nuit par de terribles cauchemars et fait des malaises de plus en plus fréquents. Quelqu’un de son entourage lui veut du mal, elle en est certaine.

Premier tome de la trilogie de fille d’Hécate, la voie de la sorcière nous plonge dans le quotidien de Maëlys, jeune femme orpheline ne connaissant pratiquement rien de ses origines. Maëlys est une jeune femme tout ce qu’il y a de plus normal : elle termine ses études de psycho à la fac d’Aix-en-Provence et fait des recherches pour son mémoire. Extrêmement solitaire, elle n’a pas d’amis, sa vie se résumant aux cours et aux révisions. Et puis, du jour au lendemain sa vie est chamboulée. Elle rencontre le beau et mystérieux Alex qui lui propose de participer à une expérience pour ses études de parapsychologie. Réticente à cette idée, elle finit finalement par accepter. Cette décision va bien sûr la rapprocher d’Alex, mais la romance est loin d’être le point essentiel de ce roman.

Cécile Guillot dépeint avec justesse les sentiments d’une jeune femme qui ressemble à vous et moi. L’auteure s’évertue en effet à décrire son train train quotidien, sa profonde solitude. Après la découverte de son don, elle met l’accent sur son incompréhension, son rejet, puis sur son questionnement et son exploration de la Wicca. D’abord dubitative, Maëlys se lance dans une quête spirituelle et initiatique dont la découverte de ses origines est la clé. Elle, jusqu’alors si seule, va se découvrir de nouveaux amis qui vont l’aider à appréhender sa nouvelle vie. Ses dons d’empathie vont en effet, non seulement influer sur sa vie personnelle, mais également sur son travail : la jeune femme va en effet se sentir beaucoup plus proche de ses patients.

Comme dans ses précédents écrits, Cécile Guillot met en place une ambiance particulière où on se laisse délicieusement happer. Elle alterne ici émerveillement, doute et angoisse au fur et à mesure que l’héroïne avance dans ses découvertes. Très court, ce roman se lit rapidement … et laisse le lecteur sur sa faim en attendant le deuxième tome.

Fille d’Hécate, tome 1 : la voie de la sorcière, Cécile Guillot, éditions du Chat Noir, 2012

Enregistrer : le permalien.

À propos de Laure

Passionnée par la Faërie et les légendes. Adepte des littératures de l'imaginaire.

Les fées vous recommandent

3 réponses à Fille d’Hécate, tome 1 : la voie de la sorcière

  1. Ping : Saisons Païennes | De l'autre côté du miroir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

  • Reine de coeur

    Sans commentaire
    ❤❤ Bof
    ❤❤❤ Sympa
    ❤❤❤❤ J’ai aimé
    ❤❤❤❤❤ J’ai adoré
    ❤❤❤❤❤❤ Coup de coeur

  • Tout le monde est fou

  • Dans le terrier du lapin

  • Otez votre chapeau