La Mer des Songes

Martyrisé par son père, moqué par ses camarade de classe, Théo a une vie proche du cauchemar. Ces mauvais rêves le poursuivent jusqu’aux profondeurs du sommeil où de monstrueuses créatures le terrifient. Un matin, Théo en a assez. Renvoyé du cours de maths à cause de son retard, l’adolescent décide de tout plaquer et de fuguer, loin des violences journalières. Son chemin croise celui d’Alex, un mystérieux cowboy. Celui-ci l’enlève et lui fait traverser la Frontière, démarcation entre notre monde et celui de Cauchemar. Terrorisé, le jeune garçon n’a d’autre option que de suivre son assaillant dans ce monde terrifiant.

J’ai beaucoup entendu parler d’Anaïs Cros, auteur de la trilogie des Lunes de sang, mais n’ai pas encore eu l’occasion de découvrir son univers. Avec la Mer des Songes, quête initiatique qui entraîne le lecteur au coeur des contes et des légendes les plus terrifiantes, elle signe un one-shot passionnant qui m’a plongé dans la même atmosphère que le Livre des Choses Perdues de John Connolly.

Théo, le jeune héros, est un gamin mal dans sa peau et malheureux. Terrorisé la nuit par ses cauchemars récurrents, il mouille son lit et se fait battre par son père. Il décide de fuir la cruauté familiale et part sur les routes, son sac à dos pleins de victuailles. Kidnappé par un homme surgi de nul part, il est entraîné dans un monde effroyable, Cauchemar. D’abord affolé par ce voyage inattendu et ce pays où méchanceté, vice et violence sont monnaies courantes, Théo va faire preuve d’un courage insoupçonné face au sombre destin qui l’attend.

Peuplé de créatures plus dangereuses les unes que les autres, Cauchemar porte bien son nom. C’est en compagnie de Spectre, homme étrange dont nous ne savons pas grand chose que nous pénétrons dans ce pays machiavélique. Cow-boy accompagné d’un cheval carnivore, il enlève des enfants de notre monde pour les livrer à l’Araignée. On dit de lui qu’il serait mort et aurait ressuscité deux fois et que sa tête serait mise à prix à Cauchemar. Monde sombre et violent, certains aspects de ces terres m’ont fait penser aux territoires parcourus dans le Voyage du Pélerin (The Pilgrim’s Progress from This World to That Which Is to Come) de John Bunyan. On y croise personnages de conte et créatures de légende, toutes plus cruelles les unes que les autres : loups-garous, sorcière, aubergiste sanglant ou elfes tueurs, mais aussi étonnamment une créature amicale qui ne fera d’ailleurs pas long feu.

Anaïs Cros embarque le lecteur dans une quête initiatique dont le jeune Théo va sortir grandi. J’ai vraiment beaucoup aimé ce roman où peurs enfantines se mêlent à peurs beaucoup plus réelles. Cauchemar donne froid dans le dos et j’ai eu du mal à lâcher le livre avant la fin. A découvrir absolument !

La Mer des Songes, Anaïs Cros, éditions Midgard, à paraître le 25 janvier 2013

Enregistrer : le permalien.

À propos de Laure

Passionnée par la Faërie et les légendes. Adepte des littératures de l'imaginaire.

Les fées vous recommandent

2 réponses à La Mer des Songes

  1. Aaaaaaah il me dit bien ce roman, je ne connaissais pas du tout, merci pour ce super article ! Je note je note !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

  • Tout le monde est fou

  • Dans le terrier du lapin

  • Otez votre chapeau