La louve et la croix

An de grâce 1221. Les compagnons de frère Semyon von Kassel, chevalier de l’ordre de l’Hôpital Sainte-Marie-des-Allemands de Jérusalem, ont tous été massacrés par un monstre, énorme créature mi-loup mi-humaine. Ce drame va permettre une dangereuse découverte, révéler une arme dressée par les chevaliers Teutoniques pour terroriser et exterminer les Païens et pousser les survivants à se convertir au dieu unique. L’une de ces dangereuses, Lilly, jeune fille à l’apparence fragile parvient à s’échapper et trouve refuge auprès d’un jeune paysan, jeune homme prêt à tout pour la protéger des Templiers.

S. A. Swann nous plonge dans une période noire du Moyen-Age, celle où les hommes de Dieu massacrent les peuplades païennes au nom de la foi, punissant les survivants et les obligeant à se convertir à la religion chrétienne. Nous sommes au coeur des sombres forêts des Carpates et dans cette région, les hommes vénèrent de sombres créatures lupines  qu’ils considèrent comme les messagers des dieux. Les Templiers, eux, voient en ces monstres des cadeaux de Dieu pour malmener les incroyants. Ils élèvent donc six enfants trouvés pour obéir à leurs ordres, leur enseignant les stratégies militaires pour mieux débusquer et massacrer les incroyants.

Lilly est l’une de ces créatures. Lorsque nous faisant sa connaissance, elle est âgée de 17 ans. Nous sommes tout d’abord horrifié par sa violence, son manque de sentiment face aux meurtres qu’elle perpétue. Mais nous apprenons peu à peu à connaître l’adolescente, découvrant une enfant sensible et solitaire. Grâce aux nombreux flash-backs, nous partageons les horreurs qu’elle a vécu pendant son enfance organisé par ses maîtres qui ne voient en elle qu’un animal qu’il faut dresser, un monstre sans âme qui ne sert qu’à tuer. Sa rencontre avec Udolf, jeune paysan dont elle va tomber amoureuse, va changer sa vision de la vie, lui donnant une autre vision des êtres humains.

La louve et la croix est un roman vraiment prenant. Mêlant roman historique et fantasy, nous sommes propulsés au centre d’une intrigue religieuse orchestrée par Rome utilisant les loups-garous comme arme destructrice. Il est fort intéressant de découvrir les différents points de vues des protagonistes, qui voient en ces créatures tantôt une arme divine, tantôt le fruit de Satan, tantôt une jeune fille et avec quelle facilité les visions peuvent passer de l’un à l’autre. Les pages sont vite avalées tant l’intrigue est bien trouvée et l’alternance des personnages et des époques évite toute monotonie, nous aidant à mieux cernant la psychologie de Lilly, la jeune héroïne du roman.

La louve et la croix, S. A. Swann, éditions Bragelonne, 2010

Enregistrer : le permalien.

À propos de Laure

Passionnée par la Faërie et les légendes. Adepte des littératures de l'imaginaire.

Les fées vous recommandent

4 réponses à La louve et la croix

  1. SBM

    J’ai apprécié aussi, notamment la densité de l’intrigue religieuse, très bien menée, avec beaucoup de réalisme, et donc de violence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

  • Reine de coeur

    Sans commentaire
    ❤❤ Bof
    ❤❤❤ Sympa
    ❤❤❤❤ J’ai aimé
    ❤❤❤❤❤ J’ai adoré
    ❤❤❤❤❤❤ Coup de coeur

  • Tout le monde est fou

  • Dans le terrier du lapin

  • Otez votre chapeau