Les chroniques de Siwès, tome 1 : la guerrière fantôme

Etudiante le jour, guerrière la nuit, Siwès mène une vie mouvementée. Aidée de Tadjal, son Gardien, elle a juré de protéger l’Equilibre du monde fabuleux d’Ès. Pour cela, elle doit changer le cours d’une guerre et empêcher les dragons-défunts de détruire les cités libres, quitte à y laisser la vie.

Très bonne surprise que ce premier tome des chroniques de Siwès. Un monde parallèle où la magie est omniprésente, une héroïne courageuse et bagarreuse et un gros chat prêt à en découdre sont les ingrédients principaux de cette série Fantasy signée Syven.

Ce qui m’a particulièrement marquée dans ce premier tome, c’est la richesse de l’univers imaginé par Syven. Ce lieu, nous le découvrons en même temps que l’héroïne, Siwès. Cette jeune fille a la particularité de se transporter dans le monde d’Ès durant son sommeil, seulement ce voyage a un prix puisqu’elle oublie son identité terrestre. De plus, elle n’y est présente qu’en esprit, d’où le surnom de guerrière fantôme qui lui est rapidement donné par ses ennemis. D’abord effrayée par ce don inattendu et par ce monde inconnu, elle se lie d’amitié avec Tadjal, un tigre à très mauvais caractère. Celui-ci la nomme Siwès et devient son mentor et confident. Etudiante le jour, esprit guerrier la nuit, Siwès va peu à peu délaisser le monde réel pour le monde d’Ès, au détriment de sa santé : un danger constant plane en effet sur l’héroïne, celui de se perdre dans les limbes si le lien entre son corps et son esprit venait à se rompre. Malgré cette épée de Damoclès, Ès lui semble indubitablement plus vivant, plus intéressant que le train-train quotidien.

Esprit guerrier, Siwès s’est donnée pour mission de protéger Ès, en particulier la cité d’Ispare, joyau d’Ès menacée par Lluhanniens et les Marjaks, dragons-défunts tout pas beaux – oui, s’en est un sur la jolie couv’- dirigés par des nécromanciens. Fragile au début du roman, la jeune femme va prendre beaucoup d’assurance et risquer sa vie à de nombreuses reprises. Sous l’enseignement de Tadjal, elle va découvrir sa véritable nature, ainsi qu’un puissant pouvoir. Ce premier tome des Chroniques de Siwès est en effet avant tout la quête initiatique de Siwès, une étudiante sans histoire avec une vie sans intérêt qui se retrouve du jour au lendemain pourvu d’une importante mission.

Original et fascinant, Ès est un monde marqué par la magie, lumineuse et obscure. On y croise de nombreuses créatures fabuleuses tels les Dragons ou Tadjal, un Fabuleux. Doués d’une intelligence plus grande que la moyenne, ces êtres sont marqués par la magie de lHerrès et chargés de protéger l’équilibre du monde.

La plume de Syven contribue grandement à l’immersion dans ce premier opus des aventures de Siwès. Loin des clichés habituels de la Fantasy, la Guerrière fantôme est un voyage étonnant particulièrement passionnant. J’attends la suite avec impatience !

La guerrière fantôme, Syven, éditions du Riez, 2012

Mot(s) clé(s) : , , , .
Enregistrer : le permalien.

À propos de Laure

Passionnée par la Faërie et les légendes. Adepte des littératures de l'imaginaire.

Les fées vous recommandent

3 réponses à Les chroniques de Siwès, tome 1 : la guerrière fantôme

  1. Ping : Concours la Guerrière fantôme | De l'autre côté du miroir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

  • Reine de coeur

    Sans commentaire
    ❤❤ Bof
    ❤❤❤ Sympa
    ❤❤❤❤ J’ai aimé
    ❤❤❤❤❤ J’ai adoré
    ❤❤❤❤❤❤ Coup de coeur

  • Tout le monde est fou

  • Dans le terrier du lapin

  • Otez votre chapeau