La Dame pâle

1825.  La guerre entre la Russie et la Pologne faisant rage, la belle Hedwige doit fuir le château familial pour chercher refuge dans le monastère de Sahastru situé au milieu des monts Carpathes. Elle est attaquée au cours de son voyage par une bande de brigands et sauvée in extrémis par le Prince des lieux, Grégoriska. Evidemment, entre la belle et le Prince, c’est rapidement l’amour fou, mais voilà il y a un point noir dans leurs sentiments: Kostaki, le chef des brigands, qui se trouve être le frère de Grégoriska et qui est bien entendu, tombé également fou amoureux d’Hedwige. La dualité des deux frères va mener à la mort de l’un d’entre eux, qui reviendra ensuite chaque nuit assouvir sa soif de sang auprès de la belle demoiselle.

Alexandre Dumas nous plonge dans une atmosphère à huit clos au coeur des Carpathes, où une jeune femme polonaise se voit cloîtrer dans une maison loin de chez elle. Personne ne parle sa langue excepté Grégoriska, et c’est sans doute pour cela qu’un lien particulier se tisse entre eux. Ils l’ignorent encore, mais une terrible malédiction pèse sur la famille, il semblerait que parfois les morts se relèvent pour venir se nourrir d’hémoglobine. Justement, Kostaki trouve la mort de façon mystérieuse et Hedwige ressent une étrange torpeur quand vient la nuit et se réveille au matin épuisée avec une marque insolite dans le cou.

L’auteur nous plonge dans une nouvelle trouvant sa source au coeur des Carpathes, une histoire intrigante où le fantastique côtoie  le romantisme, où l’amour d’une femme s’entrelace à la haine de deux frères très différents n’ayant pour point commun que d’avoir donner leur coeur à la même dame. Un conflit qui va se résoudre aux portes de la mort où le bien et le mal, la lumière et l’ombre, incarnés par le blond Grégoriska et le brun Kostaki vont se battre pour remporter l’âme de la belle polonaise.

La Dame pâle, Alexandre Dumas, Editions Gallimard Folio 2€ E, 2006

Mot(s) clé(s) : , .
Enregistrer : le permalien.

À propos de Laure

Passionnée par la Faërie et les légendes. Adepte des littératures de l'imaginaire.

Les fées vous recommandent

6 réponses à La Dame pâle

  1. Je ne suis pas particulièrement passionnée par les histoires de vampires et pourtant je dois reconnaître que ce petit livre fantastique et romantique se lit très bien. La description des lieux et des paysages est captivante et la rivalité fraternelle est une trame efficace. C’est une lecture facile et agréable, un peu courte cependant.

  2. Ping : Le Cycle des âmes déchues, tome 1 : Le Mal en la Demeure | De l'autre côté du miroir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

  • Reine de coeur

    Sans commentaire
    ❤❤ Bof
    ❤❤❤ Sympa
    ❤❤❤❤ J’ai aimé
    ❤❤❤❤❤ J’ai adoré
    ❤❤❤❤❤❤ Coup de coeur

  • Tout le monde est fou

  • Dans le terrier du lapin

  • Otez votre chapeau