Je suis rage

Hermann Heliophas n’aime personne. Dégoûté par ses semblables, il aurait préféré ne jamais voir le jour dans ce monde. C’est un être asocial, méprisant et hautain qui ne lèverait pas le petit doigt pour aider son prochain. Contre toute attente, c’est pourtant sur ses épaules que va reposer l’avenir du genre humain. Un jour, l’homme remarque qu’une bosse lui pousse sur le haut du crâne. D’abord banale grosseur, celle-ci grossit jusqu’à atteindre des proportions inquiétantes. Puis c’est l’explosion qui libère une créature mortellement dangereuse, Rage. Se sentant responsable, Hermann se lance sur les traces de sa création.

De Neil Jomunsi, j’ai lu le premier opus de Jésus contre Hitler qui m’avait fait passer un excellent moment. Et puis j’ai découvert le site adopteunauteur.fr. Neil Jomunsi faisant partie des auteurs proposés à l’adoption, je n’ai pas hésité une seconde à me proposer comme future propriétaire et ainsi découvrir une autre oeuvre littéraire de cet auteur. J’ai nourri Je suis rage de toute mon attention et ne le regrette pas : ce roman est une immersion surprenante dans un monde loufoque et apocalyptique où les plus noirs sentiments prennent corps pour mettre fin à l’humanité.

Je suis rage entraîne le lecteur dans un Paris sombre et inquiétant. Dans celui-ci, deux peuples se partagent la ville : ceux d’en haut et ceux d’en bas. Cet aspect du roman m’a un peu rappelé le monde de Neverwhere de Neil Gaiman. Dans les sous-sols de la capitale, les nantis se sont regroupés en communauté, véritable ville souterraine dirigée par un roi. Ceux-ci attendent l’arrivée du Sauveur, homme qui détruira en leur nom le monde aérien et leur permettra de prendre possession de la capitale.

Hermann Heliophas, anti-héros typique, est tout désigné pour jouer ce rôle. Sa colère et sa haine à l’encontre du genre humain ont donné vie à Rage, créature insectoïde sans conscience qui sème mort et destruction sur son passage. Malgré son mauvais caractère, Hermann se sent tout de même responsable de sa progéniture. Il se lance donc dans une quête insensée pour sauver l’humanité qu’il déteste tant. Son chemin croise celui d’une demoiselle en détresse, Lucie. Jeune femme peureuse et peu charismatique, elle est la reine d’un monde imaginaire détruit par la machiavélique armée noire de Peur. Pas de chance pour les deux héros, Peur a trouvé son chemin dans les rues parisiennes, et ce n’est plus une, mais deux menaces qui pèsent sur la capitale française.

Roman décalé truffé d’humour noir, Je suis rage est un roman atypique qui surprend. Malgré la lenteur du début, j’ai été happée par l’univers imaginé par Neil Jomunsi. Entre une balade chez les fous et le Paris souterrain, le lecteur découvre que les humains les plus sensés et courageux ne sont pas forcément ceux que l’on croit. J’ai adoré.

Je suis rage, Neil Jomunsi, éditions Walrus, 2013

Mot(s) clé(s) : , .
Enregistrer : le permalien.

À propos de Laure

Passionnée par la Faërie et les légendes. Adepte des littératures de l'imaginaire.

Les fées vous recommandent

3 réponses à Je suis rage

  1. Ah? De mon côté l’article m’a carrément donné envie d’ajouter le livre dans la file d’attente de ceux que je dois acheter/emprunter =)

  2. Ping : Je suis Rage | Le Walrus Bookstore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

  • Reine de coeur

    Sans commentaire
    ❤❤ Bof
    ❤❤❤ Sympa
    ❤❤❤❤ J’ai aimé
    ❤❤❤❤❤ J’ai adoré
    ❤❤❤❤❤❤ Coup de coeur

  • Tout le monde est fou

  • Dans le terrier du lapin

  • Otez votre chapeau