Fin(s) du Monde 20 récits pour en finir avec l’Apocalypse

C’est de saison, on va parler Fin du monde. Ici, pas de calendrier maya, mais une vingtaine de nouvelles qui nous dépeignent l’Apocalypse avec plus ou moins de noirceur… C’est parti pour la cinquième contribution au Challenge JLNN !

Ce qui m’a interloquée dans cette anthologie, c’est la qualité des contributions. Originales, bien écrites, j’ai tout aimé. On passe avec allégresse de l’attaque zombie, à la secte satanique, du réveil de Cthulhu à la grosse fiesta, histoire de fêter la fin du monde dans la joie et la bonne humeur.

Parmi ces histoires, deux m’ont particulièrement marquée. Il s’agit d’Emancipation de Southeast Jones et de la Fin d’un monde de Corvis. Toutes deux nous plongent dans une ambiance angoissante claustrophobique où le mystère plane sur le devenir de l’humanité. Avec l’une, nous partageons la solitude d’un homme cloîtré dans sa maison ignorant de ce qui se trame à l’extérieur : coups à la porte, forte secousse … que va-t-il trouver lorsqu’il osera franchir le seuil de sa demeure ? Avec l’autre, nous rejoignons le huis-clos de la station internationale à plus de 300 kilomètres du planché des vaches. La plus longue nouvelle du recueil voit se succéder les plus noirs sentiments de l’humanité tandis que l’équipe internationale assiste, impuissante, à la destruction du genre humain par un astéroïde. Cette nouvelle prend vraiment aux tripes. Elle est dure, réaliste. La fin, étonnante m’a également pas mal fait cogiter. Bref, c’est à lire.

Avec Fin(s) du Monde 20 récits pour en finir avec l’Apocalypse, l’humanité est loin d’être montrée sous son meilleur jour. C’est très souvent du chacun pour soi, du chacun pour sa gueule pour échapper aux zombies, goules et autres monstres démoniaques. La folie, la faim, la peur guettent les protagonistes, parfois même la cruelle solitude lorsqu’ils se retrouvent être les derniers représentants de l’humanité.

Chaque nouvelle est accompagnée d’une, voir de plusieurs illustrations. Étonnamment, j’ai été beaucoup moins sensible à cet aspect de l’anthologie (en même temps, les illustrations sur la liseuse, ça ne donne pas grand chose. Je pense que la version papier permet réellement d’en profiter). Reste que je trouve l’idée excellente.

Fin(s) du Monde 20 récits pour en finir avec l’Apocalypse est une excellente anthologie. Que vous soyez plutôt zombies, Cthulhu, pandémie ou éruption solaire, n’hésitez pas vous trouvez Apocalypse à votre pied. Pour la commander, ça se passe ici.

Fin(s) du Monde 20 récits pour en finir avec l’Apocalypse, Les Éditions des Artistes Fous associés, 2012

 

5/24

 

Enregistrer : le permalien.

À propos de Laure

Passionnée par la Faërie et les légendes. Adepte des littératures de l'imaginaire.

Les fées vous recommandent

5 réponses à Fin(s) du Monde 20 récits pour en finir avec l’Apocalypse

  1. Ping : [JLNN] Challenge Je lis des nouvelles et des novellas | De l'autre côté du miroir

  2. Ping : [JLNN] Ma pal pour le challenge | De l'autre côté du miroir

  3. Diamond

    Je te souhaite de bons préparatifs de fête, un bon réveillon ainsi qu’un joyeux noel, plein de bonheur et de cadeaux; Gros bisous.

  4. Ping : Les Artistes Fous Associés – Fin(s) du monde : 20 récits pour en finir avec l’Apocalypse « Chez Iluze

  5. Ping : Fin(s) du Monde 20 récits pour en finir ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

  • Reine de coeur

    Sans commentaire
    ❤❤ Bof
    ❤❤❤ Sympa
    ❤❤❤❤ J’ai aimé
    ❤❤❤❤❤ J’ai adoré
    ❤❤❤❤❤❤ Coup de coeur

  • Tout le monde est fou

  • Dans le terrier du lapin

  • Otez votre chapeau