Fées dans la ville

Que sont devenues les fées depuis que les villes ont fleuris à la place des grandes forêts ? Ont-elles toutes rejoint Féerie, abandonnant derrière elles les bribes d’un monde qui ne leur appartient désormais plus ? Les huit auteurs des nouvelles de l’ anthologie « Fées dans la ville » semblent penser qu’une poignée d’entre elles ont décidé de s’adapter, nous côtoyant jour après jour, vivants à nos côtés, insoupçonnées, invisibles, et pourtant là…
Dans « Magie Verte », Jack Vance nous fait côtoyer l’ apprentissage d’un humain qui a décidé de s’initier à la magie et aux plaisirs des fées. Toutefois, le retour à la vie normale s’avère plus difficile que prévue et l’homme perd peu à peu le goût à la vie.
Tony ‘Nym’ Robillard  nous emmène du côté du « Mur des Lilas » où quelques membres du Petit Peuple font de la résistance contre la démolition d’un vieil immeuble avec l’aide d’une petite fille  et d’un gardien de métro dotés de la Vue.
Nous quittons les murs de béton pour nous retrouver dans le Mississipi où  un vieil homme attend sous le seul érable du coin. « A la croisée » d’ Eric Holstein nous conduit ainsi sur la route du Blues où l’esprit de cette musique attend de transmettre inspiration et leçons aux visiteurs qui le méritent. Toutefois, c’est un technomancien qui se présente à lui et rien ne se passe comme prévu pour l’esprit féerique.
C’est ensuite le train-train quotidien d’ Alphonse qui se trouve chamboulé le jour où il se retrouve à devoir baby-sitter  un bébé, mais pas n’importe lequel puisque celui-ci a la peau bleutée et deux minuscules ailes dans le dos. Jeanne-A.Debats signe dans « le sceau d’Alphonse » une nouvelle originale où sept humains unissent leur forcent pour renvoyer un bébé dans son monde, non sans rencontrer quelques problèmes !
On change d’atmosphère avec Karim  Berrouka et son « histoire commence à Falloujah » où une humaine et un Djinn transgresse un amour interdit dans une ville où la guerre fait rage.
Dans « J’veux un dragon ! » d’Olivier Gechter une fillette se voit accorder son souhait le plus cher, celui de se voir offrir un dragon comme cadeau d’anniversaire. Evidemment, l’expérience tourne rapidement au désastre et la créature féerique sème peur et destruction chez les habitants de la petite ville.
Marie-Lé Camille signe une histoire tragique avec la « Fée du Miroir » où la pédophilie est au coeur de l’intrigue et où une enfant trouve protection et refuge auprès d’une fée.
Cette anthologie se conclue par une réécriture inédite de Peter Pan  signée Laurent Fétis : dans « la Fée des Râles » une jolie blonde en robe verte s’amuse à saupoudrer le héros de poudre argentée, un héros qui ne se souvient pas très bien à quoi il passe ses nuits, mais qui a l’étrange impression d’avoir plané …
« Fées dans la ville » est une anthologie des plus réussies dont j’ai vraiment apprécié les différentes atmosphères. Chaque nouvelles nous offrent une plongée inédite au Pays des Fées, nous prouvant une fois de plus que ces jolies créatures sont partout, même dans les endroits les plus insoupçonnés …

Fées dans la ville, anthologie, éditions Actusf les 3 souhaits

Enregistrer : le permalien.

À propos de Laure

Passionnée par la Faërie et les légendes. Adepte des littératures de l'imaginaire.

Les fées vous recommandent

2 réponses à Fées dans la ville

  1. Chouette ! Une chronique !

    Au fait, l’auteur de « J’veux un Dragon », c’est Olivier GechTer et pas Olivier GeTcher (il y avait une coquille dans le recueil).
    @micalement
    O.G.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

  • Reine de coeur

    Sans commentaire
    ❤❤ Bof
    ❤❤❤ Sympa
    ❤❤❤❤ J’ai aimé
    ❤❤❤❤❤ J’ai adoré
    ❤❤❤❤❤❤ Coup de coeur

  • Tout le monde est fou

  • Dans le terrier du lapin

  • Otez votre chapeau