Entremonde

Joey est nul en orientation. Dites-lui d’aller à un endroit, et il se retrouve à l’autre bout de la ville, à mille lieux du lieu donné. Evidemment un prof a l’idée saugrenue d’organiser une course d’orientation et comme il fallait le prévoir, Joey se retrouve perdu, égaré, à avancer dans un épais brouillard… et se retrouve dans un lieu étrange où l’enseigne McDo est vert et jaune, où sa mère ressemble à sa mère mais ne l’est pas, où il n’existe même pas ! Joey est arrivé dans une autre dimension, il découvre ainsi qu’il a le pouvoir de voyager à travers des univers parallèles, c’est un Marcheur. Et évidement qui dit grand pouvoir dit grande responsabilité et notre jeune héros se retrouve enrôlé dans une sombre organisation chargée de protéger les trois millions de planètes que composent l’Entremonde contre les grands maîtres de la magie : Sire Lamechien et Madame Indigo.

Qui dit nouveau Gaiman dit petits bons joyeux et impatience de se plonger dans le livre et surtout voir ce qu’il nous a concocté dans cette histoire de mondes parallèles. Ce thème, tout le monde connaît, c’est un truc typhique que l’on retrouve dans bons nombres d’histoires de SF: Sliders, Code Quantum ou Doctor Who (mais siiii l’épisode où il y a pleins de dirigeables et de cybermen partout partout !) sont autant de séries où cette idée a été exploitée – je sais, je ne donne que des titres de séries, parce que je n’ai point lu de livres sur ce thème, oui je sais la louseuse de première XD ! Comme Neverwhere, Entremonde a d’abord été pensé pour le format télévisé, et puis ça ne s’est finalement pas fait et nous nous retrouvons donc avec la bête entre les mains.

Je vais mettre fin au suspens de suite, ce livre est loin d’être son meilleur, il ferait même plutôt parti du peloton de la fin. Mais en même temps, c’est du Neil Gaiman quoi (et est-ce que cet auteur a réellement un peloton de la fin ?) et en bonne vénératrice qui se respecte je vais tout de même vous détailler avec enthousiasme toutes les choses extraordinaires que l’on retrouve dans ce livre.

Notre jeune héros Joey découvre donc qu’il a des pouvoirs trop cool, mais que finalement ce n’est pas si cool que ça parce que ça attire tous les méchants vilains du coin. Bah vi, ils veulent le dépecer, le faire bouillir afin de récupérer son âme et s’approprier son essence pour faire voler leurs vaisseaux à travers les dimensions (et je remarque à l’instant que j’ai fait un superbe jeu de mot même pas drôle sans le vouloir, bref …). Joey se révèle très courageux et fidèle en amitié, même lorsqu’il découvre qu’il ne pourra plus jamais rentrer chez lui et doit supporter des dizaines de versions de lui-même dans le groupe de défenseurs qu’il a rejoint.

L’écriture de Gaiman est toujours un réel plaisir à parcourir (et même que j’ai lu les 279 pages d’une traite), mais j’ai trouvé ses allusions aux trucs scientifiques avec des noms bizarres un peu difficile à comprendre par moment, et je crois que c’est le seul défaut avec un petit manque d’originalité. Mais n’ayez crainte, ce livre nous permet toutefois de passer un très bon moment !

Entremonde, Neil Gaiman, Michael Reaves, éditions Au Diable Vauvert, 2010

Enregistrer : le permalien.

À propos de Laure

Bibliothécaire passionnée par les beaux livres et les belles images. Adepte des littératures de l'imaginaire et de la littérature jeunesse. Signe particulier ? Possède un chat garou et est secrètement amoureuse du Docteur et de Neil Gaiman.

Les fées vous recommandent

10 réponses à Entremonde

  1. Ping : Twitted by LaureDuMiroir

  2. Laure

    @Acro : Je ne pense point, ça se lit quand même vite et facilement (et j’aime pô la SF -mode stroumph grognon- et j’ai bien aimé quand même).

  3. Ping : CMOS Circuits for Passive Wireless Microsystems | Ebooks-live.net

  4. J’ai découvert Neil Gaiman il y a peu, mais j’adore et je trouve la couverture de ce livre magnifique. Je note !

  5. Ping : Odd et les Géants de Glace | De l'autre côté du miroir

  6. Un petit titre qui m’inspire. J’adoooooooooorais Sliders et Code Quantum, comment ne pas accrocer à ce livre ? Zou dans ma wish list !

  7. Ping : Neil Gaiman, Michael Reaves – Entremonde « Chez Iluze

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

  • Je suis plongée dans

  • Reine de coeur

    Sans commentaire
    ❤❤ Bof
    ❤❤❤ Sympa
    ❤❤❤❤ J’ai aimé
    ❤❤❤❤❤ J’ai adoré
    ❤❤❤❤❤❤ Coup de coeur

  • Tout le monde est fou

  • Dans le terrier du lapin

  • Otez votre chapeau