2087

Paris, 2087. Ville grise, capitale polluée, radioactive où une poignée d’humains tentent de survivre, jour après jour. Gabriel est détective. Un jour, il reçoit un appel d’une femme qui souhaiterait le voir enquêter sur le meurtre de sa soeur. Une fois chez elle, il découvre le cadavre de sa cliente, ainsi qu’une tête de psilien, race mutante télépathe, laissée à son intention. Intrigué, Gabriel se lance sur les traces des coupables, sans se douter qu’il va se retrouver au coeur d’un complot machiavélique dont la possession de Paris est le prix.

Avec 2087, le lecteur découvre un monde grisâtre, glauque, peu accueillant. Quelques humains tentent pourtant de survivre en son sein ; une lutte de chaque instant contre les éléments, contre la nature, contre la pollution, contre les mutants et les gangs ennemis repliés dans les banlieues. Paris n’a plus rien de la capitale d’antan : repliée sur elle-même, c’est une cité de buildings et de passerelles encerclée d’un dôme protecteur. Les plus riches vivent dans les hauteurs et bénéficient d’un air presque respirable, les plus pauvres survivent dans les brumes radioactives, mourant à petits feux. En dehors de la capitale, les irradiés des banlieues souhaitent renverser le système et prendre la cité : leur nombre augmente sans cesse et l’armée a de plus en plus de mal à les contenir.

Dans ce thriller dystopique, le lecteur est trimbalé sur les traces de Gabriel, détective de son état. Un poil mystérieux, on ne sait pas grand chose de ce bonhomme solitaire vivant un peu en marge de la société. Il se joue souvent des lois pour résoudre ses affaires et celle qui l’occupe en ce moment va justement lui en faire outre-passer un certain nombre : Gabriel s’intéresse en effet de près à Mars Corporation, l’entreprise la plus importante de Paris. Ce nom est en effet lié aux trois meurtres qu’il tente d’élucider. Sauf qu’il est difficile de poursuivre cette piste sans s’attirer de graves problèmes. Malgré lui, Gabriel va se retrouver au centre d’une conspiration où il va jouer le rôle principal.

Sans être révolutionnaire, 2087 est un roman prenant à l’atmosphère post-apocalyptique  et au héros atypique. Bien écrit, j’ai suivi avec beaucoup d’intérêt l’enquête de Gabriel et ai été surtout marquée par la fin surprenante et originale du roman.

2087, David Bry, éditions Blackbook (A Dé couvert), 2012

Enregistrer : le permalien.

À propos de Laure

Passionnée par la Faërie et les légendes. Adepte des littératures de l'imaginaire.

Les fées vous recommandent

2 réponses à 2087

  1. Léa

    Je ne connaissais pas du tout ce livre, mais grâce à ta chronique j’ai vraiment envie de le découvrir : merci ! :)

  2. Ping : Contes désenchantés | De l'autre côté du miroir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

  • Tout le monde est fou

  • Dans le terrier du lapin

  • Otez votre chapeau