Contes Myalgiques II : Les Atouts du Diable

Deux ans après nous avoir fait arpenter les terres qui rêvent, Nathalie Dau revient nous conter ses contes Myalgiques. Cette fois, c’est du Diable qu’il est question, la créature maléfique sous toutes ses formes, toutes ses incarnations.

Le Diable, tantôt comme on l’imagine: la créature rouge, cornue, maîtres des enfers, se terrant sous terre loin des regards des hommes. Mais c’est pourtant eux qui viennent frapper à sa porte, creusant de plus en plus profondément dans les entrailles de la terre à la recherche du précieux charbon au péril de leurs vies. C’est parfois aussi sous la forme du petit Peuple et des Bels Gens qu’il s’approche de nous, qu’il nous tente, qu’il se venge. Les humains ne croyant plus en la féerie depuis si longtemps, il est si facile de les manipuler, de les séduire pour mieux les conduire à leur perte. Et puis il y a une créature aussi insignifiante qu’ un moustique, qui porteuse d’une dangereuse maladie peut détruire une jeune vie une veille de Noël, ou la simple voix d’un GPS qui conduit un homme violent et manipulateur vers la mort.

Et puis il y a surtout son plus grand Serviteur, celui qui sait déclencher la souffrance et les larmes, attiser la colère et faire naître la peur, provoquer la vengeance et la mort : l’homme lui-même.

L’écriture de Nathalie Dau est toujours aussi musicale et poétique. Ses nouvelles sont souvent sombres, dures, voir dérangeantes pour certaines, la plus petite lueur d’espoir y étant été réduite à néant. A travers ses dix-neuf nouvelles, l’auteure nous présente le Diable sous tous ses aspects: parfois présent physiquement, parfois seulement en pensé, il n’a pourtant le plus souvent pas besoin de se mêler aux hommes pour que son oeuvre s’ébruite et se répande, ces créatures étant indéniablement son plus grand atout dans ces histoires. J’ai vraiment apprécié l’ hétérogénéité de ce recueil. Comme dans les terres qui rêvent, chaque texte nous emporte dans un contexte, une époque différente. L’ordinaire laisse rapidement place à quelque chose de fantastique, de surnaturel, la frontière passant le plus souvent totalement inaperçue, tant la lecture est prenante et savoureuse.

Contes Myalgiques II : Les Atouts du Diable, Nathalie Dau, éditions Griffe d’Encre, 2010


Enregistrer : le permalien.

À propos de Laure

Passionnée par la Faërie et les légendes. Adepte des littératures de l'imaginaire.

Les fées vous recommandent

6 réponses à Contes Myalgiques II : Les Atouts du Diable

  1. Laure

    @ Aurélie : Absolument pas ;)C’est un recueil de nouvelles, il n’y a donc pas de suite, les nouvelles étant toutes distinctes les unes des autres.

  2. Ping : Les chouchous du mois #1 | De l'autre côté du miroir

  3. Ping : Le livre de l’énigme, tome 1 : La Somme des rêves | De l'autre côté du miroir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

  • Tout le monde est fou

  • Dans le terrier du lapin

  • Otez votre chapeau