Coeur empoisonné

Benjamin Smith aime Emilie. Savant un peu fou, il est un jour tombé amoureux de cette belle jeune fille solitaire qui chantonnait assise sur une balançoire. Depuis ce jour, ils se rencontrent chaque soir … jusqu’à la fatale soirée où Emilie reste introuvable ! Anéanti, Benjamin se lance à sa recherche; une quête qui va le mener jusqu’aux portes de la mort.

Bloody Countess signe avec Coeur empoisonné un conte macabre et poétique où un jeune homme mène une quête désespérée pour retrouver l’élue de son coeur. La Comtesse, beauté froide et maléfique jalouse de la beauté d’Emilie, a offert à celle-ci une pomme empoisonnée et l’a ensuite laissée pour morte dans une bulle de verre. Benjamin est le seul espoir qui lui reste.

Bloody Countess nous étonne tout d’abord par la simplicité des traits de ses personnages enfantins et innocents. Mais le lecteur se rend rapidement compte que ce n’est qu’une façade, un masque dissimulant un univers complexe et recherché. Ce monde fait penser à celui de Tim Burton, allusions et inspirations y foisonnent en effet. Et puis on y retrouve des évocations de Blanche Neige, du chat noir de Poe. L’histoire, narrée sous forme de textes poétiques est accompagnée de vingt-quatre illustrations en couleur et noir et blanc.

J’avoue que la forme choisie pour la narration m’a d’abord un peu rebutée, mais très vite je me suis laissée prendre par cette histoire d’amour sombre et sensible. Coeur empoisonné est un conte beau et tragique où l’espoir plane jusqu’à la fin, où un jeune homme est prêt à affronter tous les périls, à surmonter tous les obstacles pour sauver celle qu’il aime, où la lumière et l’ombre se mêlent jusqu’à ne faire plus qu’un.

Le blog du livre : coeurempoisonne.blogspot.com

Coeur empoisonné, Bloody Countess, éditions du Riez, 2011

© Toutes les images Copyright Bloody Countess/ éditions du Riez

Mot(s) clé(s) : , , .
Enregistrer : le permalien.

À propos de Laure

Passionnée par la Faërie et les légendes. Adepte des littératures de l'imaginaire.

Les fées vous recommandent

3 réponses à Coeur empoisonné

  1. Aurélie

    ça ne chôme pas les lectures en ce moment!!
    Merci pour toute ces découvertes!! :)

  2. Dis donc, du Tim Burton avec un peu de Blanche Neige (et même du Poe)… !
    Mais en quoi la narration t’a gênée ? Emploi d’une personne autre que les 1ere ou la 3e ? Du XVIIIe siècle ? Ampoulé ?

  3. Laure

    @Acr0 : La narration est uniquement sous forme de petits poèmes/ chansons donc sur le coup ça m’a un peu gêné, mais on s’y fait finalement assez vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

  • Tout le monde est fou

  • Dans le terrier du lapin

  • Otez votre chapeau