Ainsi naissent les fantômes

Le hasard a conduit mes pas vers Ainsi naissent les fantômes de Lisa Tuttle. Et le hasard fait parfois bien les choses. J’ai été bluffée par l’ambiance qui plane sur les différentes nouvelles. Celles-ci commencent généralement toutes de la même façon : un homme, une femme, la vie quotidienne. Et puis un détail attire notre attention. Celui-ci peut être étrange, ou horrible. Dans tous les cas, il nous obsède.  Le malaise, l’angoisse s’installe. Le temps de retenir son souffle, nous voilà plongé dans une histoire dont on arrive plus à sortir.

Ce qui m’a touchée, c’est la profondeur des personnages, des sentiments. En quelques mots Lisa Tuttle dépeint des situations dramatiques, des peurs inconditionnelles. Emprisonnement, physique et psychologique, mais aussi maladie, amour et enfance sont des thèmes récurants dans cette sélection de nouvelles. La femme, personnage central du recueil, est souvent malmenée, que se soit par les autres ou par elle-même. On passe de la violence physique de Rêves captifs où une jeune femme raconte la séquestration qu’elle a subie enfant à la violence verbale du Remède où le langage est considéré comme une maladie et traité comme tel. Mères dans l’heure en plus ou ma Pathologie, Lisa Tuttle utilise la violence de la naissance pour mettre les héroïnes face à un choix difficile. Héroïnes fragiles à l’imagination fertile dans Mezzo-Tinto et la Fiancé du dragon, les jeunes femmes se sentent épiées, en danger.

Difficile pour moi de désigner mes nouvelles favorites. J’ai beaucoup aimé l’ambiance générale du recueil, accentué par le fait que je l’ai lu au milieu de la nuit pendant une insomnie, moment parfait pour apprécier la résonance des mots dans le silence nocturne. J’ai été touchée par la détresse des héroïnes, femmes fragiles emportées dans des évènements qu’elles ne maîtrisent pas. Je ne connaissais pas la plume de Lisa Tuttle avant de me plonger dans la lecture d’ Ainsi naissent les fantômes. Je n’ai maintenant plus qu’une envie : me lancer sur les traces de ses autres écrits.

La version numérique comporte une nouvelle bonus, le Vieux M. Boudreaux, récit où promesse et souvenirs d’enfance sont étroitement liés. Vous pouvez la télécharger gratuitement ici.

Ainsi naissent les fantômes, nouvelles choisies, présentées et traduites par Mélanie Fazi, Lisa Tuttle, éditions Dystopia, 2011

11/24

Enregistrer : le permalien.

À propos de Laure

Bibliothécaire passionnée par les beaux livres et les belles images. Adepte des littératures de l'imaginaire et de la littérature jeunesse. Signe particulier ? Possède un chat garou et est secrètement amoureuse du Docteur et de Neil Gaiman.

Les fées vous recommandent

4 réponses à Ainsi naissent les fantômes

  1. Ping : [JLNN] Challenge Je lis des nouvelles et des novellas | De l'autre côté du miroir

  2. Ping : [JLNN] Ma pal pour le challenge | De l'autre côté du miroir

  3. Tu as bien du courage de lire ça en pleine nuit, le dernier recueil que j’ai lu d’elle, j’ai lu deux nouvelles avant de dormir, j’ai cru que je n’allais plus jamais fermé l’oeil. Depuis je lis Lisa Tuttle le jour :D
    (mais sinon elle écrit sublimement bien, on est d’accord)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

  • Je suis plongée dans

  • Reine de coeur

    Sans commentaire
    ❤❤ Bof
    ❤❤❤ Sympa
    ❤❤❤❤ J’ai aimé
    ❤❤❤❤❤ J’ai adoré
    ❤❤❤❤❤❤ Coup de coeur

  • Tout le monde est fou

  • Dans le terrier du lapin

  • Otez votre chapeau